11 mars 2017

Bistro bon chic bon genre

Si vous n'avez pas encore gouté au succulent poulet cuisiné par la Buvette Chez Simone, c'est le moment d'appeler ses proches pour un bon moment gastronomique. Ouvert en juin 2008, le restaurant offre une place conviviale qui combine habilement le concept de bar et de restaurant sans prétention. Le terme "Buvette" vient d'ailleurs des comptoirs de fêtes foraines ou de gares, où tout le monde s'invitait à boire un verre sur le pouce et entamer une discussion avec son voisin, quelque soit le milieu social.

C'est à l'initiative de Simone Chevalot que ce projet est né, parmi les commerces et les immeubles cossus de l'avenue du Parc. La Buvette est alors dirigée d'une main de maître par cinq partenaires, qui apportent chacun leur expertise en logistique, en vins, en cuisine et en décoration. Une fois la porte poussée, on remarque directement la configuration chaleureuse des lieux . Le mobilier et les luminaires ont soigneusement été conçus par le designer Zebulon Perron, primé pour ses idées novatrices apportées à l'établissement. Les créations sur mesure telles que les tables en forme de T, permettent à la clientèle d'échanger une conversation avec les autres personnes. Celles-ci sont mises en valeur par un éclairage harmonieux et intimiste. Les chapes  métalliques fixées au mur ajoutent un style industriel et rendent le lieu définitivement original.

Du côté du bar, on trouve une rangée de tabourets tapissés d'un tissu résistant issu des sac de l'armée. Assis en face du bartender, on écoutera aisément ses conseils afin de choisir le vin en fonction de ses envies. Avec plus d'une cinquantaine de crus, la Buvette propose une carte de productions éco-responsables. Pour accompagner son verre, le menu présente une succession de tapas et de plats gourmands très abordables. A commencer par les charcuteries décortiquées et élaborées sur place, suivies des fromages variés tout droit sorti des fermes québécoises.

Les cuisines de la Buvette Chez Simone mettent le poulet rôti à l'honneur, agrémenté de ses légumes succulents. La rôtissoire démarque le restaurant qui concocte des portions simples ou à déguster en gang. On finit la carte par une touche sucrée et très recherchée telle que la ganache au chocolat blanc/hibiscus ou la poire servie avec un crémeux au chocolat et une meringue safran...

En été, la clientèle du quartier a l'opportunité de profiter d'un coucher de soleil sur la terrasse surélevée et décorée de plantes, ce qui fait une coupure avec la dynamique urbaine de l'avenue. Aujourd'hui, c'est une trentaine d'employés qui s'affairent derrière les fourneaux et le bar, pour offrir un service impeccable à ceux qui s'invitent à la Buvette chez Simone. Ce n'est pas un hasard si l'établissement connaît un succès depuis près de dix ans et venir ici n'est pas un simple coup de cœur, mais plutôt une relation fidèle avec Simone et son équipe.

bdcaee31-fdec-4d8c-852e-a4be8d5c9c93.jpg

Blogueuse et crédit photo: Diane Martin-Graser